Morane Saulnier Criquet MS 505

 

- Catégorie : avion léger
- Constructeur : Morane Saulnier (license Fieseler)
- Fabrication : 1942
- Dans l'ALAT : 40 exemplaires

 

Criquet

Caractéristiques techniques: 


- Emploi : liaison, observation, évacuation sanitaire Moteur
- Nombre de places : 2
- Motorisation : Argus (MS500), Salmson (MS502), Jacob  (MS505)
- Propulsion : Hélice bipale
- Carburant : Essence 80/87
- Puissance : MS500: 240 cv; MS502: 230 cv; MS505: 300 cv
- Consommation : de 70 l/h à 100 l/h suivant moteur
- Vitesse maximale : 185 km/h
- Vitesse de croisière : 125 km/h
- Plafond : 5000 mêtres
- Autonomie : 4h00
- Poids à vide : 1095 kg
- Poids maximal : 1550 kg
- Charge : 200 kg
- Dimensions : H= 3,81 m ; L= 9,43 m ; l=3,40 m
- Envergure : 14,32 mêtres

Historique

Appareil d'origine allemande, construit par Fieseler sous l'appelation FI 156 Storch (Cigogne).
Remarquable avion à décollage et atterrissage court , il a effectué son premier vol au début de l'année 1936, réalisant d'emblée des performances étonnantes: décollage sur 60 mètres, grâce à un dispositif hypersustentateur très élaboré. Son train particulièrement robuste lui permettait des manoeuvres sur des sols très difficiles, et son habitacle largement vitré procurait à son équipage un champ de vision exceptionnel.
Construit à plus de 2500 exemplaires en Allemagne puis en France et en Tchécoslovaquie, il servit dans la Luftwaffe pendant toute la 2ème Guerre Mondiale depuis l'Afrique jusqu'à la Russie. Ses nombreuses versions lui permirent des missions très variées: liaisons, reconnaissance, photographie aérienne, récupération d'équipages abattus en territoire ennemi, évacuation sanitaire. Il a notamment réussi en septembre 1943, l'évacuation de Mussolini, retenu prisonnier dans les Abbruzes, à partir d'une plateforme d'où aucun autre appareil n'aurait pu décoller.
Après la guerre, sa construction fut poursuivie sous licence française par Morane Saulnier sous l'appellation Criquet MS 500, 502 et 505. Il fut alors utilisé par les G.A.O.A. (groupe d'aviation d'observation d'artillerie), particulièrement en Indochine.
Initialement équipé d'un moteur en V inversé Argus AS 10C3, puis AS 10 P à partir de 1941, il reçut en 1945, dans sa version française, un moteur en étoile Salmson AB (MS 502). Certains appareils, reversés au S.F.A., furent équipés d'un moteur en étoile Jacobs (MS 505).